Le site de Vassé

La commune de Torcé dispose d’un site naturel exceptionnel à proximité immédiate du bourg et du lotissement du Pré Clos.

La municipalité s’emploie activement à faire de ce lieu un espace protégé, ludique et propose à la population un lieu de promenade très apprécié. Sur ce site, on y croiser des moutons, des canards, des abeilles, des vaches et des ânes. On y compte aussi depuis le 12 janvier 2019 un nouveau né puisque la vache a donné naissance à un veau de sexe féminin.

En plus du plaisir, notamment pour les enfants, de rendre visite à ces animaux, ceux-ci sont aussi là pour l’éco-pâturage et l’entretien des espaces.

Chemins de randonnée

Circuit de Vassé / Pierre Galat

5.9 km dont 2.4 km de route, balisé dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Par la variante : 2.3 km

Pourquoi le sentier de « Vassé / Pierre Galat » ? Ce circuit passant par le site de Vassé, emprunte un chemin sur lequel était installée une pierre qui servait de borne kilométrique dénommée « Pierre Galat ».

Circuit de la Voie Romaine

11.4 km dont 5 km de route, balisé dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Sans la boucle Nord, 8 km. Le passage sous la LGV peut être dangereux en cas de fortes pluies, préférez alors la route vers La Croix Huet.

Pourquoi le sentier de « la voie romaine » ? Ce circuit emprunte ce qui était au temps des Romains, l’unique voie reliant Vitré à Bais comme en atteste le plan de Cassini.

Pour télécharger les circuits, cliquez sur l’image ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

Le centre de loisirs

Le centre de loisirs accueille les enfants de 3 à 11 ans pendant les vacances scolaires et tous les mercredis.

Renvoi vers le lien du site internet

L’espace jeux

L’espace jeux accueille à la Maison de l’Enfance, les jeunes enfants de 0 à 3 ans accompagnés de leur(s) parent(s) ou assistant maternel

Les employés communaux

Les services administratifs :

Madame Sylvie Talon, secrétaire, en charge des dossiers : appels d’offres, suivi des travaux (devis, dossiers de subvention, factures), comptabilité..

Madame Elise Davenel, adjoint administratif, assure l’accueil du public, en charge des dossiers : PLU, urbanisme, secrétariat…

Les services techniques :

Monsieur Bertrand Louvel, responsable,

Monsieur Jean-Marie Retailleau,

Monsieur André Huet,

Madame Katia Marion,

Le club sportif Saint Médard

Le club sportif de la Saint Médard regroupe les disciplines sportives suivantes :
le volley-ball + lien
le badminton + lien
le fitness
la course à pied
le cyclotourisme

La station d’épuration

Les travaux de construction de la future station d’épuration ont débuté le 7 janvier 2019 pour environ une année.

Des travaux rendus nécessaires pour permettre l’alimentation électrique de la future station sont actuellement en cours en partie inférieure de la rue de la Motte et devraient durer jusqu’en mars prochain. La plus grande prudence est requise sur cette voie pendant ces travaux.

Projet :

 

Le patrimoine de Torcé

Outre les bâtisses privées, la commune de Torcé compte un patrimoine de qualité.

L’église Saint-Médard remonte au XIème siècle et est inscrite comme monument historique depuis 2003.  Elle se compose d’une nef à chevet droit et de deux chapelles dont celle située au sud appartenait aux seigneurs de La Motte : la chapelle Saint Jean. Le retable lavallois du maître-autel est de Pierre Corbineau ; il date de 1652 et a été restauré en 1995 et est répertorié par les Beaux Arts depuis 1964. Les stalles en bois sculpté datent du XVIIème siècle et sont aussi classées aux Beaux Arts. La grille de communion en fer forgé date du XVIIIème siècle.

 L’église Saint Médard abrite sous son autel une crypte. Un diagnostic archéologique réalisé en 2001 avait permis de dégager l’entrée de l’absidiole nord. Il a montré que cet accès avait été modifié maintes fois avant le 17ème siècle. La crypte peut donc être très ancienne !
Ce diagnostic a permis de révéler le mur extérieur de l’église primitive qui comporte un contrefort externe.
Ce premier édifice comprend la crypte telle qu’elle est actuellement, et un choeur au dessus qui pourrait avoir à près le même plan. Dans l’état de la recherche de l’époque (2002), aucune datation pour la construction de cet ensemble ne peut être avancée. Il aurait fallu agrandir les sondages et recueillir du mobilier datant pour cela !

Dans un deuxième temps, une nouvelle église, avec un transept construit en petits moellons vient s’appuyer sur le mur primitif. L’époque d’édification reste à préciser.

Dans un troisième temps, au 15ème siècle, le sol du transept actuel est surélevé et le parement intérieur du mur est repris, les fenêtres actuelles sont rajoutées, alors que la crypte est abandonnée. D’autres travaux reprennent l’ensemble au 17ème siècle.

L’intérieur de la crypte conserve sur ses murs les traces du coffrage de planches qui a servi lors de sa construction ! Un mobilier abondant et intéressant a été retrouvé dans le comblement de la pièce (monnaies, fragments d’enduit peint, fragments de lampe en verre, calcaire sculpté et une ardoise gravée d’une liste de noms. Ce mobilier permet de dater l’abandon de la circulation dans la crypte du 15ème siècle environ !  Se trouve aussi un cercueil en plomb dans lequel repose le squelette d’une femme se nommant demoiselle Marguerite du Boschet, de la seigneurie de la Haye qui daterait du IX siècle.

Les cloches : en 1662, la célèbre Marquise de SÉVIGNÉ qui possédait des terres sur la propriété de LA HAYE, offrit une cloche à l’église sur laquelle on peut lire : “Haute et puissante dame Marie de Rabutin Chantal, veuve du Haut et puissant Seigneur Henry Marquis DE SÉVIGNÉ”. Une autre cloche porte le nom de Marie-Rose de Larlan de Rochefort, dame des NÉTUMIÈRES et de la HAYE DE TORCÉ, fondatrice de la paroisse en 1748.

La Chapelle Saint Roch

Il s’agirait d’un édifice des siècles derniers : en effet il semblerait qu’un tout petit oratoire existait avant la chapelle actuelle qui a été agrandie à la suite d’une épidémie. Cette chapelle était entourée autrefois du cimetière de la commune. Saint Roch était très vénéré pendant les épidémies mais aussi pendant les guerres : les “ex-voto” (offrandes) suspendus sur les murs à l’intérieur de la chapelle témoignent de la reconnaissance de ce saint protecteur.
http://roch-jaja.nursit.com/spip.php?rubrique907
http://roch-jaja.nursit.com/spip.php?article1477

Les dates importantes de la commune

Les faits marquants depuis le début du 20ème siècle :

  • construction des nouveaux vestiaires du foot et du foyer
  • construction de la Maison de l’Enfance
  • aménagement de l’ancienne école des garçons en Maison des Associations
  • agrandissement de l’école avec 2 nouvelles classes
  • construction (regroupement) de 3 classes et du bâtiment parascolaire (rue de la Mairie
  • réalisation de la salle des sports
  • création du lotissement du Pré Clos
  • création du lotissement du Champ de la Croix
  • création du lotissement de la Fromendière
  • création du lotissement de la Longueraie
  • création du lotissement des Landes
  • 1989 : installation du “tout à l’égout” et création de la station d’épuration, création du lotissement de l’Europe
  • 1985 : aménagement des abords extérieurs de la mairie
  • 1984 : rénovation de la mairie avec salle polyvalente, salle du conseil, bureau du maire, secrétariat…
  • 1983 : nouvelle horloge dans le clocher, premier photocopieur à la mairie
  • 1982 : agrandissement du cimetière et installation d’un paratonnerre sur le clocher
  • 1981 : installation du chauffage à l’église
  • 1981 : construction de pavillons HLM de 4 lots rue de la Motte
  • 1978 : installation d’une cabine téléphonique dans le bourg
  • 1978 : début du ramassage des ordures ménagères
  • 1978 : construction du premier lotissement de 4 lots à côté du terrain des sports (haut de la rue de la Chapelle St Roch)
  • 1975 : achat d’un terrain de sports destiné aux fêtes communales et à la pratique de divers sports
  • 1970 : installation de l’eau potable et de robinets dans les maisons
  • 1967 : création du premier parking du bourg
  • 1958 : éclairage public de 8 lampes (équipée du 220 V)
  • 1952 : réparation du lavoir “des Douves”
  • 1948 : construction d’urinoirs  et d’un panneau d’affichage public (en face la poste d’aujourd’hui)
  • 1947 : création d’un tambour-afficheur municipal (M. Madeline)
  • 1942 : électrification des cloches et du tocsin
  • 1933 : arrêté municipal réglementant la vitesse des autos à 20km/heure
  • 1933 : goudronnage du bourg
  • 1933 : aménagement du premier trottoir du bourg (au n°1 rue Pierre De Langle)
  • 1927 : construction du presbytère (avec souscription de tous les habitants de la paroisse)
  • 1927 : début de l’électrification dans le bourg de Torcé avec 2 lampes + 1 à la mairie
  • 1922 : installation d’un bureau téléphonique (Mme Madeline) et d’un bureau de régie pour la vente de cidre et les plaques de bicyclettes
  • 1922 : réalisation du monuments aux morts en souvenir des morts de la guerre 14/18
  • 1921 : ouverture de l’école religieuse des garçons (rue de la Motte) (l’école libre des filles était présente depuis 1860)
  • 1908 : construction du bâtiment de la Mairie avec une classe de chaque côté, soit deux classes pour une école publique
  • 1908 : construction d’une école de filles route de Vitré

Présentation de la commune de Torcé

La charmante et dynamique commune de Torcé est une  des 46 communes de Vitré Communauté. Elle est située à une dizaine de km de Vitré.

Le territoire communal de Torcé d’une superficie de 1403 hectares, est traversé par deux importantes infrastructures :

  • la route nationale 157 (route nationale 12 jusqu’en 1952), qui permet de relier Rennes à Paris, avec un échangeur au nord du bourg, qui a pu contribuer au développement démographique du bourg, ainsi qu’au développement économique, avec la création d’une zone d’activités industrielles : la zone de Montigné qui compte une bonne quinzaine d’entreprises ;
  • la ligne LGV Bretagne-Pays de la Loire, mise en service en juillet 2017, qui est le prolongement à l’ouest de la LGV Atlantique, permettant de rapprocher Rennes de Paris, coupe la commune en deux et passe à quelques centaine de mètres du bourg.

La commune de Torcé bénéficie de la proximité immédiate de l’échangeur de la voie express Rennes-Paris et se situe à 35 km de Rennes et 37 km de Laval.
En plus de quelques commerces de proximité, la commune dispose d’un cabinet infirmier, salon de coiffure, école, bibliothèque,  salle de sports, centre de loisirs.

La commune de Torcé compte à ce jour et selon le dernier recensement de 2016, 1 210 habitants (source INSEE).

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
756 690 691 802 713 764 802 805 836
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
816 796 772 761 731 710 681 732 708
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
634 630 638 585 633 630 638 630 649
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
651 596 592 681 788 916 1 144 1 147 1 190

Liste des maires de la commune :
– M. Yannick FOUET depuis 2014
– M. Michel DESRUES : 1983 à 2014 (31 ans)
– M. Marcel ESNAULT : 1971 à 1983 (12 ans)
– M. Alfred BASLE : 1953 à 1971 (18 ans)
– M. Pierre DE LANGLE : 1921 à 1953 (32 ans)
– M. Yves DE LANGLE  : 1910 à 1921 (11 ans)
– M. Pierre MADELINE : 1909 à 1910 ( 1 an)
– M. Augustin MARION : 1908 à 1909 (1 an)
– M. Henri ROUSSEL : 1907 à 1908 (1 an)
– M. Pierre-Marie ROUSSEL : 1900 à 1907 (7ans)
– M. Jean-Marie ROUSSEL : 1897 à 1900 (3 ans)
– M. Yves DE LANGLE : 1891 à 1897 (6 ans)
– M. Jean-Marie ROUSSEL : 1863 à 1891 (28 ans)
– M. Jean COURY : 1849 à 1863 (14 ans)
– M. Julien LUCAS : 1845 à 1849 (4 ans)